Il existe plusieurs types de professeurs

Il existe tout type de professeurs.

Ceux que l’on trouve sévères, ceux que l’on trouve gentils, ceux que l’on trouve inintéressants, ceux au contraire que l’on trouve très intéressants parfois au-delà de leur secteur d’activité, ceux que l’on trouve injustes… Je pense que dans ma scolarité et mes apprentissages divers, j’ai croisé tous ceux-là et d’autres profils encore.

Les meilleurs cours auxquels j’ai assistés sont ceux desquels je suis sortie pleine d’idées, gonflée d’espoir et avec une envie folle de croquer la vie intensément.
Les pires cours auxquels j’ai assistés m’ont tellement mis en horreur la discipline que j’ai songé à interrompre ces cours, moments de torture mentale, de déception et sur le long-terme cela crée de véritables problèmes de confiance en soi.

Étant moi-même élève et professeur, j’utilise mes ressentis en tant qu’élève pour mieux enseigner. Quand je subis une mauvaise aventure en tant qu’élève, je m’en souviens, et je me promets de ne jamais produire un tel sentiment chez mon élève. Si au contraire, un enseignement a provoqué en moi une satisfaction quelle qu’elle soit, je travaille à en comprendre les mécanismes afin de provoquer un tel sentiment chez mon élève. Et pour cela nul besoin de diplôme mais plutôt d’un sens pédagogique. Et certainement d’une certaine compréhension de l’autre. Pour finir, une petite dose d’empathie serait la cerise sur le gâteau pour une belle réussite de transmission de savoir.

Bien qu’à mes yeux le professeur doit être dôté d’une certaine douceur, il est inacceptable d’être hypocrite. Mentir à l’élève est totalement contre-productif : je ferais clairement comprendre à mon élève ses limites, mais jamais il serait question de le rabaisser. Si toutefois, « ce n’était pas son jour » et que la séance fut difficile, au lieu de le dévaloriser ou pire de le punir, je lui rappelerais au contraire ses exploits passés, je noterais les petites victoires de la journée et surtout je me remettrai en question : mon élève était-il prêt pour ce que JE lui demandais ? MON enseignement précédent l’a-t-il assez préparé pour une telle séance ? C’est cela précisément que les professeurs oublient : leur propre rôle dans l’échec de leur élève.

Nous rencontrons souvent au cours de notre vie des professeurs trop exigents demandant trop rapidement trop tôt, mais l’autre cas existe : des professeurs qui à force de répétitions inutiles, font stagner leur élève pendant plusieurs mois voire plusieurs années à un niveau qui n’a pas évolué. Implantant l’idée à leur élève qu’il n’est toujours pas ‘prêt’ pour cet exercice, par exemple après plusieurs mois de préparation, est un processus contre-productif, anti-évolutif et surtout démoralisant pour l’élève qui finira tôt ou tard par ne pas se faire confiance ou pire abandonner… Et accepter l’idée d’un échec.
Pour la petite anecdote : la veille du passage de mon examen de permis de conduire, je n’étais pas prête. Mes apprentissages à ce stade n’étaient pas assez développés pour réussir mon examen. J’y suis allée et j’ai eu mon permis de conduire. Aujourd’hui je pense être une très bonne conductrice qui la veille de son passage d’examen n’étant pas prête à 100% a eu confiance et a réussi.
Attendre d’atteindre la perfection pour tenter un niveau d’apprentissage plus élevé est l’idéal mais c’est rarement une façon de penser très productive. En faisant attention d’éviter les blessures, les mises en danger inutiles ou les tentatives irréalisables, il est, à mon sens, possible d’augmenter progressivement la difficulté même si (oui je vais le dire) on n’est pas entièrement prêt. (A comprendre ce que je dis à travers les conditions citées plus haut, entre autre).

J’écris ce texte en lien avec plusieurs éléments de ma vie, avec diverses rencontres et pour exprimer clairement (entre autre à mon égard) des idées qui sont essentielles dans ma vie, en tant qu’élève et professeur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s